Samedi 21 avril 2018

En Belgique, un prêtre catholique brugeois a été renvoyé en correctionnelle cette semaine, suite à la plainte de la veuve d’un homme qui en octobre 2015 avait confié à ce prêtre son intention de se suicider, avant de passer à l’acte. Poursuivi pour abstention coupable, le prêtre s’est réfugié derrière le secret de la confession — un sacrement fondamental aux yeux de l’Église — et a estimé avoir fait tout ce qui était en son pouvoir pour dissuader l’homme qui s’était adressé à lui, atteint de dépression, de mettre fin à ses jours. Il lui est cependant reproché de s’être refusé à faire appel aux proches, à la police, aux secours médicaux ou à une quelconque aide extérieure pour tenter d’éviter ce drame.

Informations supplémentaires

Publié dans ANALYSES

Analyses du mois

Combien de musulmans y a-t-il en Belgique ? Voilà une question qui a déjà largement défrayé…
En Italie, l’Église est toujours intervenue pour indiquer à ses fidèles en faveur de qui…
Du 26 au 28 février 2018 s’est tenu au Centre interdisciplinaire d’Étude des Religions et…
English historian Edward Gibbon devoted a long chapter of his monumental History of the Decline…
Le 21 février 1978, des ouvriers effectuant des travaux d’électricité dans le sous-sol du centre…
La communauté hassidique d’Anvers, qui trouve ses origines dans la spiritualité juive d’Europe centrale et…
Aller en haut