Lundi 24 février 2020

Le 23 septembre 2019 s’est constituée une nouvelle association intitulée « Judaïsme en Mouvement » (JEM) et réunissant deux congrégations du judaïsme libéral français, l’Union libérale israélite de France (ULIF, créée en 1907) et le Mouvement juif libéral de France (MJLF, né en 1977 d’une scission au sein de l’ULIF). L’objectif de JEM est large puisqu’il se veut ouvert, au delà des seuls courants libéraux, à tous les mouvements et les individus juifs engagés « pour un judaïsme vivant et égalitaire » (Gad Weil, président du MJLF, Le Monde, 23 septembre 2019) et qui ne se sentent pas « représentés » par le Consistoire. Le JEM acte ainsi d’une pluralisation religieuse croissante du judaïsme français, se développant hors ou au sein même du Consistoire central, en raison de l’évolution de ce dernier vers une orthodoxie de plus en plus rigoriste depuis les années 1980.

Informations supplémentaires

Publié dans ANALYSES

Analyses du mois

Depuis les années 2000, les travaux sur les liens entre médias et religions ont conclu…
Il est belge et s’appelle Michael Freilich. Ce parlementaire nationaliste, issu des rangs de la…
The election of Jair Bolsonaro in October 2018 shed light on the role of religion…
Le 13 janvier Jean Delumeau est mort, à l’âge de 96 ans. Il laisse derrière…
L’Église catholique belge vient de faire paraître son deuxième rapport annuel. Comme l’année dernière, le…
Le changement politique de cet été, qui a vu évincer du gouvernement italien Matteo Salvini…
Aller en haut