Mardi 17 juillet 2018

Le Freedom of Thought Report diffusé par l'International Humanist and Ethical Union (IHEU), l’organe représentatif du mouvement humaniste mondial, a été présenté ce mardi 5 décembre au Parlement européen à Bruxelles, en collaboration avec l’Intergroupe du Parlement sur la liberté de religion et de croyance. Selon ce rapport de l’IHEU, 85 États discriminent de manière grave et systématique les non croyants, qui constituent pourtant plus d’un tiers de la population mondiale, et sont en croissance constante ; en outre, l’existence et l’aggravation de persécutions actives à l’encontre des non religieux aurait été avérée en 2017 dans sept pays asiatiques et africains, à savoir l’Inde, la Malaisie, les Maldives, la Mauritanie, le Pakistan, l’Arabie Saoudite et le Soudan. Enfin, l’IHEU dénonce avec force l’impunité qu’accordent certaines autorités publiques aux crimes et aux persécutions à l’encontre des non croyants.

Informations supplémentaires

Publié dans ANALYSES

L’Institut WIN/Gallup International vient de publier récemment les résultats d’une étude intéressant les croyances religieuses, fondée sur une enquête menée auprès de plusieurs dizaines de milliers de personnes dans soixante-cinq pays, et ce sur les cinq continents. Selon ce tout nouveau sondage, dont la presse s’est largement fait l’écho, six personnes sur dix dans le monde (63 %) manifestent leur appartenance à un groupe religieux, alors que deux sur dix (22 %) se considèrent comme étant non-religieuses. Plus d’une sur dix (11 %) enfin, se proclame quant à elle athée convaincue. Mais les écarts sont marqués, et de manière considérable, dès lors que l’on différencie les situations suivant les régions de la planète…

Informations supplémentaires

Publié dans ANALYSES

Le week-end dernier, le nombre de Sunday Assemblies, ou assemblées du dimanche, a plus que doublé. Dans trente-cinq villes du monde, en effet, de nouvelles  « églises » ont vu le jour, rassemblant autour de cérémonies au caractère bon enfant ceux qui, athées, agnostiques, incroyants, indifférents, sceptiques ou libres penseurs, souhaitent fraterniser et célébrer la vie, loin des rituels, des pratiques, des doctrines et des dogmes des religions établies. L’objectif, ici, était de « faire communauté », sans que cette communauté toute circonstancielle ne repose en aucune façon sur la croyance commune en l’existence de Dieu.

Informations supplémentaires

Publié dans ANALYSES

Analyses du mois

L'Observatoire des Religions et de la Laïcité (ORELA) de l'Université libre de Bruxelles fait paraître…
Maman Olangi (Elisabeth Wosho Onyumbe), fondatrice de la Communauté internationale des femmes messagères de Christ…
Historienne, directrice d’études et membre du CéSor à l'École des hautes études en Sciences sociales…
Depuis sa popularisation dans les années 1990, Internet s’est profondément complexifié, offrant des services tant…
Jacques Ehrenfreund, professeur ordinaire à la Faculté de Théologie et de Sciences des Religions de…
Combien de musulmans y a-t-il en Belgique ? Voilà une question qui a déjà largement défrayé…
Aller en haut