Dimanche 23 septembre 2018

Maman Olangi (Elisabeth Wosho Onyumbe), fondatrice de la Communauté internationale des femmes messagères de Christ (CIFMC), est décédée ce 5 juin à Kinshasa, trois jours après les obsèques de papa Olangi (Joseph Ezéchiel Olangi Onasambi), président de la Fondation Olangi-Wosho (FOW) – décédé quant à lui le 1er octobre 2017 à Johannesburg. Le « couple berger »  du « ministère chrétien du combat spirituel » y résidait depuis quelques années. Pour une appréhension des enjeux transnationaux du « combat spirituel », la formation de ce ministère de « délivrance » pentecôtiste doit être positionnée dans une approche longitudinale des « réveils de pentecôte » au Congo et située dans le champ migratoire (post)colonial.

Informations supplémentaires

Publié dans ANALYSES

Analyses du mois

John V. Tolan, historian of cultural and religious relations between the Arab and Latin worlds…
L'invité ORELA est Baudouin Decharneux, professeur à l'Université libre de Bruxelles, maître de recherches du…
L’expérience mystique en religion n’est sans doute pas le phénomène le plus facile à saisir.…
L'Observatoire des Religions et de la Laïcité (ORELA) de l'Université libre de Bruxelles fait paraître…
Maman Olangi (Elisabeth Wosho Onyumbe), fondatrice de la Communauté internationale des femmes messagères de Christ…
Historienne, directrice d’études et membre du CéSor à l'École des hautes études en Sciences sociales…
Aller en haut