Lundi 21 mai 2018
Lundi, 29 janvier 2018 17:44

La communauté hassidique d’Anvers

La communauté hassidique d’Anvers, qui trouve ses origines dans la spiritualité juive d’Europe centrale et orientale détruite par le nazisme, constitue un exemple de renaissance, au lendemain de la Shoah, d’une forme affirmée de judaïsme dans l’une des métropoles de la vie juive ouest-européenne, elle-même en profonde évolution. On peut considérer cette réalité dynamique comme un aspect particulièrement frappant de résilience de la culture juive traditionnelle face à l’horreur du génocide, comme l’a montré l’historienne de l’Université d’Anvers Veerle Vanden Daelen (Laten we hun lied verder zingen. De heropbouw van de joodse gemeenschap in Antwerpen na de Tweede Wereldoorlog, 1944-1960, Amsterdam, 2008). Elle représente aujourd’hui la face la plus visible du judaïsme anversois ; de surcroît, aucune autre communauté juive de par le monde, hormis peut-être Montréal et bien entendu Jérusalem, n’est à ce point identifiée avec sa composante hassidique.

Informations supplémentaires

Publié dans ANALYSES

Analyses du mois

Jacques Ehrenfreund, professeur ordinaire à la Faculté de Théologie et de Sciences des Religions de…
Combien de musulmans y a-t-il en Belgique ? Voilà une question qui a déjà largement défrayé…
En Italie, l’Église est toujours intervenue pour indiquer à ses fidèles en faveur de qui…
Du 26 au 28 février 2018 s’est tenu au Centre interdisciplinaire d’Étude des Religions et…
English historian Edward Gibbon devoted a long chapter of his monumental History of the Decline…
Le 21 février 1978, des ouvriers effectuant des travaux d’électricité dans le sous-sol du centre…
Aller en haut